mercredi 11 février 2009

Appelez Mme la Ministre !

Elle sera ra-vie de nous répondre au téléphone ! Demandez-lui donc quelles sont vos notes, et si Mme la Ministre est totalement confiante en ses réformes et sa conception du dialogue social (à savoir l'impressionnant dispositif policier entourant le cortège de la manif parisienne d'hier) !

Nous reprenons donc les coordonnées fournies par Nicolas Guillet :

Par tél :
01 55 55 90 90 (demander le cabinet de Mme la Ministre)
01 55 55 84 32 (autre n° affiché sur le site du MESR)
Par mail :
valerie.pecresse@recherche.gouv.fr / contact@valerie-pecresse.fr
karen.bornaghi@recherche.gouv.fr
philippe.gillet@recherche.gouv.fr
fabrice.larche@recherche.gouv.fr

Postez ce qui vous est répondu en commentaire, ou bien faites-en carrément un message si c'est particulièrement intéressant et envoyez-le à universiteduhavreenlutte CHEZ gmail POINT com

N'oubliez pas le tintamarre de jeudi, 20h sur le parking de la plage !

24 commentaires:

Anonyme a dit…

On pourrait avoir les résultats du référendum ce soir sur le blog ?!! Merci

Anonyme a dit…

Comme si si tout le monde appelait, ils allaient nous répondre "Pas de souci, valérie Pécresse est en Conseil des Ministres mais on va vous la passer ou bien donnez moi votre numéro, elle vous rappellera" ! On va surtout se faire raccrocher au nez ! Et puis, les mails, on n'a pas un contact direct alors de là à ce qu'ils nous répondent ... Je suis légèrement sceptique mais si des étudiants y arrivent qu'ils le disent. Et ce numéro est-il au prix d'un appel local ? non parce que les gens qui ont pas de fixe et 1heure de forfait par mois, vu les temps d'attente ... il va falloir l'augmenter surement !

Anonyme a dit…

Je vais tout de même d'abord essayer le mail. même si j'ai peu d'espoir !

Sim a dit…

A quoi vas servir le tintamarre de ce soir ?

A part a faire chier des gens qui ont une journée de taff bien remplie, et provoquer la police qui, sera forcément la (Oui... Trop de bruit = Sanction, et meme ceux avant/apres 22h...)

C'est vrai que ca va etre super utile contre le ministere... !

Anonyme a dit…

Oui , mais c'est trop marrant de faire des rassemblements la nuit !! ça change de la journée ....

Anonyme a dit…

Mais si tu as d'autre proposition plus "utile" pour le mouvement tu peux nous en faire par Sim.
Après c'est sure que rester chez soi à pleurnicher ça fera avancer le mouvement.
Encore un, qui citique mais qui ne propose rien....

Anonyme a dit…

Proposition concrète: banderoles avec les revendications sur le bâtiment de la fac de science coté cours de la république, accrochées aux fenêtres, là où les services municipaux/renseignements généraux ne peuvent pas les enlever mais où tous les passants peuvent les lire.

Anonyme a dit…

Pourquoi vous prenez pas vos casseroles, tambourins et autres ( pour le fameux "tintamarre" ), et allez faire tout ce boucan à l'Elysée ? Je vois pas en quoi "faire chier" ( ya pas d'autre mot) les Havrais va changer la réforme .... A mon avis Sarkozy et Pécresse n'en ont strictement rien à faire ... Par contre si vous faites ça sous LEURS fenêtres ... là peut-être qu'ils réagiront ...
Votre mouvement choisit la solution de facilité !

Anonyme a dit…

Pfff les Renseignement Généraux .... Non mais et puis quoi encore ... Z'avez pas l'impression d'être un poil paranoïaque là, hein ?
Mais bien sûr, tout le monde vous en veut !!

Sim a dit…

J'ai certainement pas d'autres propositions plus adéquates, puisque de toute facon, je sais d'ores et déjà comment le conflit va se finir. L'etat ne lachera pas, ou presque rien, comme chaque année, et la greve reprendra l'année prochaine...

Faudrait peut etre se rendre compte que tous les ans c'ets la meme chose, et que reporter des cours pour cause de blocage, faire chier les gens, ben ca mene a rien.

Ah oui, vous allez me sortir le CPE ... C'est bien le seul truc qui a été changé et encore, sarko etait pas encore au pouvoir alors bon...

Moi j'suis pas droitiste ou gauchiste, j'suis absolument pas pour ses réformes qui sont, je l'avoue, totalement stupide, mais y'a un moment ou faut arreter de croire que ca va changer le monde de faire du bruit pendant une nuit au Havre.

Anonyme a dit…

Ne surtout pas négliger la puissance du port du Havre !!!

genre des enseignants vont se rendre dans les rues du Havre...à 20h et un samedi en plein après midi

bonjour la naïveté !

Anonyme a dit…

Encore un qui c'est tout mieux que tout le monde, tellement qu'il peut voire l'avenir.

Je ne peux pas dire si le mouvement aboutira, mais une chose est sure, en ne se mobilisant pas on est sure de rien obtenir.

Anonyme a dit…

"bonjour, je suis étudiant à l'université du havre" -> ils m'ont raccroché à la gueule !!

Anonyme a dit…

je suis pas étudiant; j'aicroisé la manif nocturne de la centaine d'originaux qui font avant tout la fête dans les rues désertes du Havre le soir. J'ai trouvé cela pitoyable ce petit groupuscule même pas fanatique ou anar, gentiment encadré par les voitures de notre bonne police nationale! j'avais 20 ans en 68, j'étais certes à paris mais les manifs rigolotes juste pour dire "on sort le soir avec l'autorisation de SUD ou SNESUP" ou ...y'en a tellemnet, je connais pas tous et je m'en fiche. Etudiants gnan gnan disait coluche; là franchement vous étiez ridicule et s'il ne vous reste que cela pour faire la fête, je vous plains. En tous cas, ils sont fort vos enseignants !! ils vous manipulent pour défendre leurs revendication catégorielles (entre autre le refus de toute évaluation de leur travail, eux qui passent leur temps à évaluer le votre).Je jugerais de votre capacité à entendre un autre son de cloche, messieurs ou mesdames les "modérateurs" du blog au fait que ma contribution modeste sera publiée ou non.
Je constate avec frayeur que les décisions d'actions liées au mouvement sont approuvées en gros par 2 à 300 étudiants; ils sont 7000 inscrits non? c'est beau la démocratie !!!

Mathieu a dit…

réponse au commentaire précédent:
les enseignants ne se mettent pas en grève parce qu'ils ne veulent pas être évalués, ils le sont déjà, notamment par leurs publications, etc.. ce qu'ils veulent c'est ne pas être évalués par des gens qui n'ont pas de compétences pour cela. Et je vois pas en quoi nous mobiliser contre des choses qui nous concernent directement seraient signe de manipulation, et juste par rapport au critique sur la démocratie etc.. faut arrêter sincèrement, tout le monde est libre de venir, et si les gens ne voulaient pas qu'il y ait grève ou je ne sais quoi, ils sont les bienvenus aux ag pour faire entendre leurs voix. On peut considérer que les gens qui ne viennent pas s'exprimer s'abstiennent et que je sache l'abstention fait parti du choix, par contre que certains profs programment des examens les jours de manifs ou menacent de faire des contrôles surprises, à ce moment les étudiants n'ont plus le choix, et là on peut s'interroger sur une démocratie.

Anonyme a dit…

suite de mon intervention de 17h28.
C'estparce que je ne suis nullement concerné par les revendications de la communauté universitaire que je peux avoir de la distance pour juger de son action. Je suis un éléctron libre de gauche, je vote PC ou Besancenot au premier tour et PS par défaut au second. Pour autant je pense que les étudiants doivent garder un esprit critique constant; il m'est pénible de voir que les "leaders", ceux qui vous poussent à des actions contestables qui vous détournent de votre "boulot" d'étudiant qui est... d'étudier, tiennent un discours totalitaire, chacun pour sa chapelle étant convaincu qu'il détient la vérité. La Fac doit rester un lieu de confrontation des idées, la fac est devenue aujourd'hui le prolongement du lycée pour une majorité de jeunes qui nedeviendront jamais l'élite de la Nation.'ai entendu le slogan "l'excellence pour tous"; sauf le respect que je dois à la personne qui le proclame, c'est une connerie vraie, et vous les étudiants le savez; vous êtes en fac pour avoir un dîplome pour l'essentiel, seule une minorité se propose d devenir un universitaire de renom (en tous cas j'éspère que vous ne révez pas trop !!). Et ce diplôme, vous en avez besoin pour demain bosser. De l'aveu même de certains enseignants chercheurs que je cotoie, la plupart de ceux ci ne cherchent pas grand chose bien qu'ils soient payés pour cela. Pourquoi cela est-il choquant de mieux traiter ceux qui publient et de demander à ceux qui ne le font pas ou peu de consacrer un peu plus de temps aux cours? Vous devez savoir qu'entre tous les statuts d'enseignants, il n'y a aucune solidarité: les titulaires se moquent des conditions des contractuels qui se foutent des coonditions des vacataires. les enseignants chercheurs se considèrent comme des gens intouchables; je vous recommane vivement de lire les thèses de ces intouchables et vous verrez que dans 80% des cas ce sont des verbiages inutiles et denués d'une simple syntaxe correcte. Ne mettez pas vos eneignants sur un piedestal, ils vous manipulent. Battez vous pour prendre emain leur place; cela est révolutionnaire. Ne l'est pas de vous laissez manipuler par eux pour qu'ils gardent le pouvoir.

Yanick Toutain a dit…

@ à "Je constate avec frayeur que les décisions d'actions liées au mouvement sont approuvées en gros par 2 à 300 étudiants; ils sont 7000 inscrits non? c'est beau la démocratie !!!"

Si 7000 inscrits se groupent (librement) par 25 et désignent UN délégué.... cela fera 280 délégués.
Cela fait des années et des années qu'on rabâche cela à tous les leaders SUD, UNEF LCR NPA OCI PT etc etc...
Il n'y a que la démocratie soviétique REVOCABLE qui soit la garantie de l'expression du peuple en lutte.
Si les "grandes g..." qui éprouvent grand plaisir à se pavaner en AG étaient contraints d'être désignés par 25 DELEGATEURS, ils cesseraient de raconter ce qui leur passe par la tête.
Ils arrêteraient les "tintamarres" imbéciles : cela fait des années qu'on leur répête qu'ils sont inspirés par les fascistes chiliens. Wikipédia :
"En 1972 commencent les marches des casseroles vides par lesquelles les ménagères expriment qu'elles n'ont plus rien à cuire."
Ils ne crient plus leurs slogans parce qu'ils ont honte ? qu'ils n'ont plus rien à dire ?
Quant aux défilés du centre ville : depuis 1995 on répête à tous les leaders LCR NPA qu'il faut aller défiler à Caucriauville.
Il y a même eu une motion en déccembre 1995 sur cela.
Yanick Toutain + Julie Amadis

Anonyme a dit…

"Il n'y a que la démocratie soviétique REVOCABLE qui soit la garantie de l'expression du peuple en lutte."

...

Pensais pas lire ça un jour au XXI°s, dans un pays démocratique ...

Anonyme a dit…

Réponse à : "On peut considérer que les gens qui ne viennent pas s'exprimer s'abstiennent".
Ceux qui ne viennent pas aimeraient bien qu'on considèrent qu'ils peuvent avoir autre chose à faire (comme gagner leur vie pour se nourrir, se loger ou ce genre de truc futile...), et qu'ils ont le droit de penser que les AG n'ont aucune légitimité et qu'ils n'ont pas à prendre part à un système qu'ils ne reconnaissent pas qui est organisé par et pour les grévistes. Ceux qui ne viennent pas ne veulent peut-être pas perdre leur temps dans une parodie de démocratie où l'on vote à main levée sans faire preuve de sa qualité...
Il y a une grande différence entre s'abstenir et ne pas prendre part...merci de le noter.

EC a dit…

Pour le charmant monsieur qui connait si bien la communauté des enseignants chercheurs, je tiens à lui préciser
1) qu'il devrait lire effectivement des thèses rédigées récemment et je le mets au défi d'y trouver du verbiage ou des fautes de syntaxe si nombreuses qu'elles méritent d'être soulignées
2) qu'en général une thèse est un approfondissement d'un sujet qui a demandé 4 à 5 ans à son auteur et que si le monsieur n'y comprend rien c'est peut être qu'il n'est pas qualifié...
3) cqfd, si l'on fait 8 à 10 ans d'études pour être largement payés (1700 euros en début de carrière) ce n'est pas pour produire des articles qui seront évalués par le premier quidam venu qui n'y pige absolument rien
4) enfin vous devriez venir à une AG pour constater que les étudiants sont bien assez responsables, curieux et cultivés pour que nous puissions les instrumentaliser à notre guise...

et oui ! les temps changent.

Mathieu a dit…

réponse au message d'1:11
Bien sûr que tout le monde ne peut pas venir aux ag, je suis conscient du fait que certains doivent travailler pour payer leurs études, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que l'ag peut être une espace de libre expression où chacun peut s'exprimer sur ses positions, même si le public, et il faut le reconnaître, peut être hostile à certaine prise de position. J'ai pris note de votre position, comme quoi un dialogue peut exister, sans insulte.... à méditer pour certains.

Anonyme a dit…

je suis vraiment satisfait qu'un débat contradictoire s'installe enfin. Les étudiants ne sont heureusement pas un bloc monolithique et gluant qui approuverait le dernier qui parle. Il est très imprudent de penser que ceux qui ne s'expriment pas approuvent ou désapprouvent; chacun est libre de parler ou se taire, il n'y a que les dogmatiques qui puissent penser que si on n'est pas contre c'est qu'on est pour. Etudiants, vous êtes avant tout des êtres pensants, uniques, avec vos qualités, vos valeurs et ce qui est formidable, c'est que ces différences entres les individus sont IRREDUCTBLES.Et c'est çà qui rend la vie sympa. Moi, je gagne toujours à rencontrer des gens qui pensent autrement parce qu'ils me font douter de ce à quoi je crois (y compris les "talibans" des universités qui pensent qu'un vote qui recueille 200 voix sur 7000 légitime leur action. Ne laissez personne parler en votre nom, il en va de la LIBERTE.Osez foutre "borderline" ces gens qui se croient autoriser à vous "représenter" alors qu'ils vous manipulent à seule fin de défendre des intérêts catégoriels, qui sont sans doute légitimes mais qui ne concernent qu'eux et qui trouvent un mode d'action exitenciel parce qu'il est possible sans doute que leur vie ordinaire soit pauvre et routinière. Ce n'est pas une avenbture très glorieuse mais çà leur ermet d'exister, le fait de manipuler les autres (heureusement une petite minorité de "moutons" qui se prennent pour les sauveurs de la planète) Que cherche l'étudiant? Chaque étudiant à son propre intérêt à être à la FAC; une minorité pense que ce passage est le lieu idéal pour exister en parlant de lui, de ses valeurs, du monde idéal qu'il envie . Un peu de confusion de genre non? Sachez pourquoi vous êtes à la fac; un objectif à la fois c'est déjà bien pour remplir un moment de vie. Après la fac, sera un autre jour.

Anonyme a dit…

cet article était au départ pr les notes non ??? et alors ? j'ai appelé, j'ai attendu, au moins 20 minutes en me disant qu'on allait me répondre et quand j'ai commencé à expliquer ma situation, on m'a répondu qu'on ne pouvait rien faire pr moi et que cela se traitait comme toujours avec la fac en question. d'autres témoignages ?? alors je tiens juste à remercier les professeurs qui comme d'habitude ne pensent qu'à leurs propres intérêts.

Yanick Toutain a dit…

@ au courageux anonyme qui a écrit : [en réponse à mon assertion :] "Il n'y a que la démocratie soviétique REVOCABLE qui soit la garantie de l'expression du peuple en lutte."

...

Pensais pas lire ça un jour au XXI°s, dans un pays démocratique ...

14 FÉVRIER 2009 00:08
=========

Ce propos d'apparence anodine est un texte fasciste. Derrière la rhétorique, cet anonyme appelle à la répression contre la démocratie populaire. Le fait d'ajouter : "dans un pays démocratique" n'a qu'un seul et unique sens : Appeler la répression bourgeoise à revendiquer sa prétention à être démocratique pour réprimer les forces qui réclament la RÉVOCABILITÉ des élus.
Que cet anonyme préfère le fascisme colonial (cette dictature criminelle qui tue 3 millions de bébés africains, chaque année - sources INED 2005 - ) caché derrière la corruption des élus et derrière la dictature quinquennal, grand bien lui fasse, mais qu'il soit averti : l'héritage des 3 premières années de la révolution russe (jusqu'en décembre 1921) sera revendiqué par un nombre croissant de VRAIS DÉMOCRATES.
La délégation par 25 sera le mode de fonctionnement postconstitutionnel du 21° siècle.

Enregistrer un commentaire